Retour à la liste

Côtes de Provence Notre-Dame des Anges, nouvelle DGC de l’AOC Côtes de Provence

tp_060816_francoismillo.com_civp.jpg

Niché au cœur du Var, le vignoble de Notre-Dame des Anges est le cinquième terroir de l’AOC Côtes de Provence à accéder au statut de dénomination géographique complémentaire (DGC), attribué à des terroirs disposant de caractéristiques naturelles et pratiques culturales spécifiques. L’obtention de la DGC a été homologuée par un arrêté publié au Journal Officiel du 10 août 2019, suite à l’avis positif du Comité national de l’INAO du 14 février 2019. Alors que les vendanges battent leur plein, le millésime 2019 sera donc le premier pour la DGC Côtes de Provence Notre-Dame des Anges.

Côtes de Provence Notre-Dame des Anges est la cinquième DGC de l’AOC Côtes de Provence (après Sainte-Victoire, Fréjus, La Londe et Pierrefeu). Son nom fait référence au point culminant du massif des Maures, visible depuis toutes les communes du terroir. La reconnaissance de cette DGC impose l’application de règles de production plus restrictives pour les vins rouges et rosés, fixées dans un cahier des charges approuvé par l’INAO, notamment : sélection parcellaire, choix de cépages, rendements inférieurs, méthode de vinification.

Un terroir singulier
Rassemblant dix communes, il couvre 3 900 hectares de vignes qui s’imbriquent dans un paysage de pins parasols, de chênes et de châtaigneraies formant la Réserve naturelle nationale de la plaine des Maures. On y trouve plusieurs types de sols sur un socle permien : grès, pélites, sables, anciennes terrasses alluviales de l’Aille, recouvrements de calcaires ou de schistes… Le climat est méditerranéen mais doté de nuances continentales, le Massif des Maures préservant le vignoble des influences maritimes.

Le millésime 2019, le premier à bénéficier de la DGC Alors que les vendanges viennent de commencer, la production 2019 devrait être comprise entre 3 500 et 4 000 hl selon les premières prévisions. Conformément au cahier des charges, la commercialisation interviendra au 15 décembre 2019 pour les vins rosés et au 1er septembre 2020 pour les vins rouges.

LES CHIFFRES-CLÉS
LE VIGNOBLE
• 10 communes (Les Arcs, Carnoules, Taradeau, Vidauban, Le Cannet-des-Maures, La Garde-Freinet, Le Luc, Les Mayons, Gonfaron, Pignans), soit une superficie de 3 900 ha de vignes
• 273 ha : la superficie identifiée par l’INAO pour la production de vins AOC Côtes de Provence NotreDame des Anges pour la récolte 2019
LA FILIÈRE
• 5 caves coopératives et 11 caves particulières pourront produire des vins AOC Côtes de Provence Notre-Dame des Anges millésime 2019
LES CÉPAGES & RENDEMENTS
• 3 cépages principaux : grenache, cinsault et syrah
• 8 cépages accessoires : mourvèdre, tibouren, cabernet-sauvignon, carignan, clairette, sémillon, ugni blanc et vermentino
• rendement : 50 hl/ha
LA COMMERCIALISATION
• vins rosés : 15 décembre de l’année de la récolte
• vins rouges : 1er septembre de l’année qui suit la récolte

NOTRE-DAME DES ANGES : UN COLLECTIF DE VIGNERONS ENGAGÉS
"Dégustations croisées, identification des parcelles, élaboration de cuvées-tests… On a pu concrétiser, en quinze ans, le projet Notre-Dame des Anges parce qu’il y avait une volonté commune des vignerons, convaincus de la typicité de leurs vins, pour aboutir à la DGC. Ce territoire a des caractéristiques naturelles particulières, mais c’est un terroir au sens viticole du terme parce que la façon qu’ont les producteurs de le travailler se traduit dans les caractéristiques des vins."
Jean-Pierre Daziano, président de la section Notre-Dame des Anges de l’ODG Côtes de Provence

UN PROCESSUS DE MONTÉE EN GAMME QUI S’INSCRIT DANS LA STRATÉGIE DE L’AOC CÔTES DE PROVENCE
"Le Syndicat des vins Côtes de Provence est engagé depuis de nombreuses années dans une démarche de valorisation de ses terroirs au travers de l’identification de secteurs géographiques spécifiques, une démarche qui a permis la reconnaissance de cinq DGC en lien avec les vignerons locaux. Cette stratégie s’inscrit dans un processus de montée en gamme de l’appellation visant à la production de vins reconnus pour leur niveau qualitatif et l’expression de leur terroir."
Eric Pastorino, président de l’ODG Côtes de Provence