Trees

Superficie

4 127

Hectares

cap_050118_francoismillo.com_civp.jpg
coteaux_aix_en_provence_1_hectolitres.png
coteaux_aix_en_provence_2_bouteilles.png
coteaux_aix_en_provence_1_hectolitres_mobile.png
coteaux_aix_en_provence_2_bouteilles_mobile.png

La filière viticole

coteaux_aix_en_provence_3_filiere.png
coteaux_aix_en_provence_4_rendement.png

AOC Coteaux d'Aix-en-Provence reconnue en

1985
Les vignes des Coteaux d'Aix-en-Provence sont les plus à l’ouest des vins de Provence. L’aire d’appellation s'étend de la Durance à la mer Méditerranée, et de la vallée du Rhône à l'ouest à la montagne Sainte-Victoire à l'est. Elle entoure l’étang de Berre et traverse les paysages peints par Cézanne. C'est entre des reliefs constitués d'une succession de chaînons parallèles au littoral - chaîne de la Nerthe, chaîne de la Fare, chaîne d'Eguilles et de la Trévaresse, chaînon des Costes prolongé par les Alpilles - que se concentre l'activité viticole.

La protection du mistral

Le climat, de type méditerranéen, est marqué par le Mistral, vent du Nord dominant froid et sec. Il permet à l'appellation de bénéficier d'un ensoleillement annuel moyen de 2 900 heures. De faibles pluies - entre 550 et 680 mm par an - sont essentiellement concentrées sur le printemps et l'automne.

cap_110804_francoismillo.com_civp.jpg

Des sols variés

Dans cette zone occidentale de la Provence calcaire, les sols rencontrés sont majoritairement :

  • argilo-calcaire caillouteux,
  • sableux, souvent graveleux sur molasses et grès,
  • caillouteux à matrice argileuse ou limono-sableux sur les terrasses de l'Arc et de la Durance
dscn7386_cedric_skrzypczak_civp.jpg

En dégustation - Millésime 2016

Les Rosés Coteaux d'Aix-en-Provence

Les robes sont claires, vives aux reflets bleutés pouvant aller jusqu’au grisé. Fruités plus que floraux, souvent intenses, les nez sont expressifs, avec des notes aromatiques allant des agrumes aux fruits rouges. Les bouches sont amples avec un support acide capable de résister à la puissance alcoolique. Complexes, puissants et fruités, ces vins rosés, encore fermés durant l’hiver, vont s’ouvrir au printemps pour mettre en valeur la cuisine méditerranéenne mais aussi asiatique.

gv_090801_francoismillo.com_civp.jpg

Les Rouges Coteaux d'Aix-en-Provence

Les rouges 2016, avec des couleurs allant du pourpre au grenat sombre, présentent des nez complexes souvent caractérisés par des notes de fruits noirs, et une bouche puissante, structurée, « sauvage », avec une tanicité largement présente. Ils seront prêts à consommer après une période d’élevage non négligeable. A fort potentiel de garde, ce millésime rentrera en rouge dans la lignée des très grands tels que 2011 ou 2015.

rouge_4_fondacci_civp.jpg

Les Blancs Coteaux d'Aix-en-Provence

Les blancs 2016 sont à la fois fins, expressifs et puissants, les nez sont complexes marqués par des traditionnelles notes de fleurs blanches et d’agrumes, des bouches puissantes et rondes avec de belles longueurs.

gv_blanc_francoismillo.com_civp.jpg