Le premier vignoble de l'histoire de France

Dans un verre de vin de Provence, il y a 26 siècles d’Histoire.

Quand les Phocéens fondent Marseille, il y a 2 600 ans, ils introduisent pour la première fois en France une plante fabuleuse : la vigne. Historiquement, la Provence est donc le tout premier vignoble de France. Depuis, la tradition viticole et l’art de produire du vin ont fait du chemin, mais la vigne n’a jamais quitté notre région !

vi_110808_francoismillo.com_civp.jpg

Aux origines : La Provincia Romana

Les Romains développent la vigne en France depuis la Provence

Quatre siècles après les Phocéens, à partir de l’an -200, les Romains s’installent sur les terres provençales. Ils y développent la vigne et organisent la PROVINCIA Romana : la Provence. La ville d’Aquae Sextiae (Aix-en-Provence), Forum Julii (Fréjus) et son port militaire sortent alors de terre. En étendant son empire, Rome emmène la vigne partout avec elle. C’est ainsi que naissent les autres vignobles gaulois, à la suite de la Provence : la Vallée du Rhône, le Beaujolais, la Bourgogne, la Gascogne et le Bordelais.

tp_121019_francoismillo.com_civp.jpg
tp_121019_francoismillo.com_civp.jpg

Quatre siècles après les Phocéens, à partir de l’an -200, les Romains s’installent sur les terres provençales. Ils y développent la vigne et organisent la PROVINCIA Romana : la Provence. La ville d’Aquae Sextiae (Aix-en-Provence), Forum Julii (Fréjus) et son port militaire sortent alors de terre. En étendant son empire, Rome emmène la vigne partout avec elle. C’est ainsi que naissent les autres vignobles gaulois, à la suite de la Provence : la Vallée du Rhône, le Beaujolais, la Bourgogne, la Gascogne et le Bordelais.

provence_vignes.jpg

Le clergé et la noblesse soignent la vigne

Ils bâtissent les fondations de la Provence viticole moderne.

La vigne connaît un nouveau développement à partir du Haut Moyen-Âge. Du Ve siècle au XIIème siècle, les abbayes de Saint-Victor à Marseille, Saint-Honorat sur les Iles de Lérins (au large de Cannes), Saint-Pons à Nice et du Thoronet produisent du vin. Et ils le commercialisent ! À partir du XIVème siècle, les grandes familles nobles du royaume, les notables et les grands officiers de l'armée royale acquièrent de nombreux vignobles provençaux. La Provence viticole moderne est née.

lavender_1275377_1920.jpg
lavender_1275377_1920.jpg

La vigne connaît un nouveau développement à partir du Haut Moyen-Âge. Du Ve siècle au XIIème siècle, les abbayes de Saint-Victor à Marseille, Saint-Honorat sur les Iles de Lérins (au large de Cannes), Saint-Pons à Nice et du Thoronet produisent du vin. Et ils le commercialisent ! À partir du XIVème siècle, les grandes familles nobles du royaume, les notables et les grands officiers de l'armée royale acquièrent de nombreux vignobles provençaux. La Provence viticole moderne est née.

Victoire contre le Phylloxera

Presque entièrement détruit par ce puceron ravageur, le vignoble renaît de ses cendres

Alors que tous les autres vignobles français sont déjà touchés, la Provence subit, elle aussi, les attaques du phylloxera à partir de 1880. Ce puceron originaire des États-Unis parasite les racines de la vigne… et détruit presque la totalité du vignoble. Mais les vignerons ne baissent pas les bras : le greffage de ceps français sur des ceps américains résistants apporte la solution. Au prix de gros efforts, le vignoble provençal se reconstruit peu à peu.

La reconnaissance de la qualité

Au XXème siècle, les vignerons se rassemblent pour poursuivre un objectif commun : la qualité

Dès le début du XXème siècle, les viticulteurs décident de se regrouper et d’unir leurs forces. Ainsi, ils peuvent mieux faire face aux difficultés, mettre en commun leur savoir-faire et leurs outils. Le mouvement coopératif est né. Pour revendiquer leurs terroirs et fixer les meilleures conditions de production, les viticulteurs provençaux entament ensuite la longue marche vers l'Appellation d'Origine Contrôlée.