La Méditerranée, les Alpes. Entre ces deux merveilles de la nature, une troisième, façonnée par l’homme : le vignoble provençal. Ses vignes radieuses, gorgées de soleil, s’étendent sur 200 kilomètres à travers les départements du Var, des Bouches-du-Rhône et une partie des Alpes-Maritimes. Sous le soleil du Midi, le paysage est à couper le souffle. En posant le pied dans les vignes, il flotte un air de vacances. C’est sans doute pour cela que le raisin y est si beau et que ses vins sont si bons.

Le vignoble provençal

Un terroir de carte postale

La beauté du paysage provençal est unique. Le relief inoubliable. Parmi les sites remarquables se trouvent la montagne Sainte-Victoire, le massif de la Sainte-Baume, des Maures ou encore le massif volcanique de l'Estérel. Deux grands ensembles géologiques coexistent, l'un calcaire sur la partie Ouest et Nord du vignoble et l'autre, cristallin sur la parie Est, face à la mer.

th_140710_francoismillo.com_civp.jpg

Un sol idéal pour la vigne

À ces deux ensembles géologiques, calcaire et cristallin, correspondent deux formations végétales caractéristiques de la Méditerranée : la garrigue sur sol calcaire et le maquis sur sol cristallin. Aucun de ces deux types de végétation ne peut constituer d'importants apports en humus. En règle générale, les sols de la Provence viticole sont donc pauvres mais bien drainés. Ces terrains peu profonds, sans excès d'humidité, conviennent parfaitement à la plante méditerranéenne qu'est la vigne.

Le Mistral joue avec le soleil

Le climat méditerranéen est parfait : ensoleillé, sec et chaud. Les vignes comptent environ 2800 heures de soleil par an. Les vents sont nombreux et font partie intégrante du climat de la région. Le plus violent et le plus connu est le Mistral. Particulièrement sec, il permet de rafraichir le vignoble, mais surtout de l’assainir, le protégeant ainsi des maladies liées à l’humidité.

Le Concours des Vins de Provence

Organisé par le CIVP, ce concours est réservé aux vins rosés, rouges et blancs des appellations Côtes de Provence, Coteaux Varois en Provence et Coteaux d'Aix-en-Provence. Les différents jurys composés de professionnels (œnologues, sommeliers, techniciens et journalistes) et de dégustateurs amateurs du jury d’œnophiles, dégustent, à l'aveugle pour une complète fiabilité, les 600 échantillons présentés. Chaque édition distingue ainsi par l'attribution de médailles d'or, d'argent ou de bronze, une centaine de vins AOC de Provence dans les 3 couleurs. Le Concours des Vins de Provence est placé sous le contrôle de la Direction Régionale de la Concurrence, de la Consommation, et de la Répression des Fraudes et est inscrit sur la liste des concours vinicoles nationaux.

Accédez au site internet du Concours des Vins de Provence

Téléchargez le Palmarès 2017

concoursvinsdeprovence.png
vigne.jpg

Les cépages

Plus d'une douzaine de cépages, ou types de raisins, entrent dans l'élaboration des vins de Provence. Certains d'entre eux constituent une base que l'on retrouve dans la majorité du vignoble, alors que d'autres sont plus spécifiques à certaines appellations.

Au cours de l’hiver qui suit la récolte, les vins juste finis sont assemblés selon les qualités de chaque cépage pour obtenir des vins équilibrés. L’assemblage est, en Provence, une très ancienne tradition vigneronne.

vi_0605d_francoismillo.com_civp.jpg
vi_0605d_francoismillo.com_civp.jpg

Plus d'une douzaine de cépages, ou types de raisins, entrent dans l'élaboration des vins de Provence. Certains d'entre eux constituent une base que l'on retrouve dans la majorité du vignoble, alors que d'autres sont plus spécifiques à certaines appellations.

Au cours de l’hiver qui suit la récolte, les vins juste finis sont assemblés selon les qualités de chaque cépage pour obtenir des vins équilibrés. L’assemblage est, en Provence, une très ancienne tradition vigneronne.